Accueil / Historiographie et méthodologie / Méthodologie / Etudes modernes / Histoire de la famille et outil informatique (...)

Histoire de la famille et outil informatique : la contribution de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours

Alain Marie

Alain Marie, " Histoire de la famille et outil informatique : la contribution de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours", dans Histoire & Mesure, année 1989, volume IV, numéro 1-2, pp. 63-79.

Extrait de l’article

La recherche de l’histoire de la famille n’est pas un phénomène nouveau : sa valeur est connue depuis longtemps et bien avant qu’Alex Haley écrive son fameux livre « Racines ». Chaque année, des centaines de registres paroissiaux sont perdus ou détruits. Sauver ces archives qui nous renseignent sur nos ancêtres, leur condition de vie et leur environnement reste notre défi permanent.

Le Centre d’Histoire de la Famille de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours s’efforce depuis plus de 50 ans de préserver des histoires familiales et d’autres documents importants. Ce sont, entre autres : les registres paroissiaux, les registres d’état-civil, les archives militaires mais également des documents peu ordinaires tels que sermons de funérailles ou recensements. Bien qu’il s’agisse essentiellement de documents de quelques centaines d’années seulement, le travail de protection fait appel à la technologie moderne. Ce qui est accessible, et de plus de cent ans, est microfilmé.

Etant donné que les documents originaux n’appartiennent pas à l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, l’autorisation de microfilmer doit être obtenue préalablement. En contrepartie de ce droit, une copie des microfilms est offerte aux propriétaires de ces documents.

En s’efforçant de protéger le plus d’archives possible, le Centre d’Histoire de la Famille à Salt Lake City est devenu la plus grande bibliothèque généalogique au monde. Il occupe les vastes entrepôts dans la montagne granitique située dans un canyon au sud-est de Salt Lake City. Les spacieuses salles de stockage sont creusées dans une montagne à 200 mètres sous un granit compact. La zone de stockage comporte trois tunnels d’accès avec de lourdes portes d’acier solidement encastrées. Dans les tunnels, on maintient la température à 15,5°C ce qui est idéal pour une conservation indéfinie du précieux contenu.
Le nombre de personnes qui font de la recherche généalogique leur hobby ou leur métier augmente constamment. Pour permettre au grand public d’utiliser l’immense réservoir de données sur microfilm, l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a créé 370 centres de recherches dans le monde. Dans ces centres, accessibles à tous, on peut visionner les microfilms et compléter sa propre généalogie. Il est certain qu’il n’est pas possible de garder chaque film dans chaque centre de recherche ; cependant on peut demander n’importe quel film à Salt Lake City à condition de payer les frais de port. Des lecteurs de microfilms sont disponibles dans les centres d’histoire de la famille. Pour répondre aux questions qui peuvent se poser, on peut s’adresser à des personnes compétentes et bénévoles sur place. Au 1er janvier 1988 le centre possédait 1 874 500 bobines de microfilms soit l’équivalent de 5 000 000 de livres de 300 pages chacun. La collection s’accroit de 40 000 bobines par an.

Lire la suite (Persée)